Chef d’oeuvre de la nature : le Lac de Bled en Slovénie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Caballero,

Je dois dire que je suis impressionné par ta réussite internationale. Plages de rêve au Mexique, temples mayas dans le Yucatan, découverte de Stockholm… Tes récits me passionnent. J’ai l’impression de lire Mange, prie, aime.

J’ai pu lire avec joie que tu n’as pas encore cédé aux sirènes du luxe et de l’opulence et que toi aussi, tu as dormi dans quelques habitations de fortune : forêt mexicaine et prison suédoise. Restons alors dans le même ton. Celui des douches toutes les 48h et des t-shirts pas propres.

Voici donc mon 3ème stop Interrail à travers l’Europe Centrale, au coeur de l’Eden slovène : Bled.

Et si « Eden » et « Slovénie » dans une même phrase te font sourire, alors laisse-moi te prouver en 4 points en quoi Bled est un véritable paradis pour backpackers, instagramers at amateurs de saunas nudistes.

1. Le Lac de Bled

Où faire de la randonnée en Slovénie ?
Partout autour du lac : ce paysage et cette obsession pour une toute petite île.

Avant toute chose, je le confesse volontiers, ma moitié et moi avons déjà fait toutes les blagues imaginables sur Bled :

« Quel beau Bled »

« Salut les blédards »,

« Si t’as froid, mets ton Bled »

« Comment se portent vos récoltes de Bled ? »

Je Bled coupable.

Comment enchaîner après ça ? Je ne sais pas.

Sans transition : après avoir traversé une grande partie de l’Autriche en train-couchette, à travers des vallées hallucinantes de splendeurs, nous arrivons à Bled, station balnéaire slovène.

Tels les pécores que nous avons été durant ce voyage Interrail, à dormir dans des gares autrichiennes ou sur des bancs tchèques, nous optons pour le camping de Bled. Je me suis trimbalé une tente Quechua 2 secondes – 2 places dans tout Amsterdam et Prague : va falloir l’utiliser à un moment.

Heureusement pour nous, cela se fera dans un décor de carte postale.

Où dormir à Bled ?
Ceci n’est pas Center Park. C’est Camping Bled.

Imagine plutôt : des montagnes encerclant une immense vallée. A l’intérieur de ces montagnes, collines et forêts vertes. Au centre, un lac pur et bleu. Et au milieu de ce lac, une minuscule île : la seule de Slovénie !

Mon Instagram a passé un cap.

2. Les Gorges de Vintgar

Que faire en Slovénie ?
Magnifique balade d’1h30 : à faire !

Si en vacances le temps a tendance à s’arrêter, disons qu’à Bled, c’est encore plus fort. Le temps y est carrément relatif : 1 heure passée là-bas, c’est au moins 1 journée en dehors de la vallée Caballero. Une cure de jouvence quotidienne.

Malgré tout, pour aller visiter une autre merveille locale, les Gorges de Vintgar, il a bien fallu se résoudre à quitter quelques heures notre lac.

Revigorés par tant de pureté, nous choisissons même l’option du trajet à pied. Une heure de marche à travers 2 villages slovènes tellement mignons que c’en est presque écœurant : Spodnje et Podhom (qui a inspiré la fameuse chanson d’Edith Piaf).

Nostalgiques du vrai monde, cruel et gris, je tue un chat et ma moitié anéantie les maigres récoltes des paysans locaux.

Malgré le chaos que nous semons sur notre passage, nous finissons par arriver dans les Gorges de Vintgar. Une création de la nature que les Slovènes (à l’image de ce que les Français ont su faire avec le Verdon) ont habilement exploitée pour que les touristes s’y entassent.

Que visiter en Slovénie ?
Il m’a fallu attendre 2h pour pouvoir prendre une photo avec moins de 10 figurants.

En plein mois d’août, les bousculades sont effectivement nombreuses sur les ponts suspendus de Vintgar. Je me surprends même parfois à imaginer les petits Piotr et Tiziano disparaître dans les flots tumultueux des gorges.

Mais la beauté des lieux me rappelle à elle à chaque instant. Je préfère donc prendre des photos avec mon Samsung.

3. Les randonnées autour de Bled

Tu remarqueras Caballero que j’ai ajouté un « s » à randonnée. J’en ai pourtant fait qu’une. A moins que l’on considère que les 6km qui font le tour du lac soient une randonnée à eux-seuls ? Dans ce cas, j’en ai fait 25. En quatre jours.

Toi qui aimes arpenter les sommets et sentiers corses, tu vibrerais à Bled. Forêts et montagnes entourant le village sont une invitation permanente à la marche en pleine nature et aux panoramas hors du commun.

Quels sont les plus beaux endroits de Slovénie ?
32 saisons de « La petite maison dans la prairie » ont été tournées ici. Émotions.

Pour notre part, téméraires mais pas trop, nous avons opté pour la randonnée qui se situe juste à gauche de l’entrée de notre camping, sans bien savoir où cela nous mènerait.

Un saut dans l’inconnu qu’on ne peut regretter comme tu peux le voir sur la photo ci-dessus, ainsi que celle qui se trouve tout en haut !

4. Le SPA de Bled : sauna, toboggan et pruneaux séchés

Au 11ème jour de notre Interrail (sur 16 en tout), voici comment tu te portes :

  • Tes muscles hurlent à chaque nouveau pas (25km par jour hein…),
  • Tes tendons grincent,
  • Et ton compte en banque se déshydrate.

En additionnant ces différents éléments dans ton équation, tu obtiens le résultat suivant : les prochains plaisirs devront être réconfortants, peu traumatisants pour le corps et abordables.

Heureusement, Dieu a inventé la Slovénie et ses plaisirs à portée de bourse. Pays qui a lui-même donné le jour au village de Bled. Bourgade charmante qui, enfin, a créé le fabuleux SPA de Bled. La boucle est bouclée.

Et pour la modique somme de 19€, nous avons pu profiter, tout un après-midi durant :

  • d’une grande piscine avec jets massant,
  • d’une cascade d’eau, tout aussi massante,
  • de multiples bassins froids et très chauds, parfaits pour la récupération.

Mais ce n’est pas tout. Car pour la même somme, nous avions accès au sauna. Seule consigne : ne pas porter de maillot. Soit, question d’hygiène me dis-je, nous garderons notre serviette autour de la taille.

Mais c’est alors que plusieurs couples, burinés pour la plupart, jeunes pour d’autres, nous rappellent à la réalité des lieux : vêtus de leur seul épiderme.

Ne vas pas penser Caballero à un établissement douteux hein. Tout ici est luxueux et d’un incroyable standing. Il n’en demeure pas moins que tout ici pendouille.

En ce qui nous concerne, notre pudeur de jeunes bobos marseillais ne nous quittera quasiment pas, sauf le temps d’un jacuzzi et d’un sauna avec vue sur tout le lac. Et oui, quand la nature appelle la nature, il faut savoir répondre présent… Même la bite à l’air.

Pas de photos de ce lieu évidemment… On m’a pris mon portable à l’accueil.

Où passer ses vacances en Slovénie ?
Ciao Bled, direction le Lac de Côme !

A bientôt Caballero,

A

Interrail Avis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :