Castle Hill : ce que j’ai vu de plus beau en Nouvelle-Zélande !

Que voir dans le Canterburry ?
Respire !

Mon cher Caballero, toi qui as plongé la tête, quelques jours durant, dans la mégalopole chinoise de Shanghaï, je pressens que ce que je vais te raconter, un petit bout de mon périple néo-zélandais, pourrait contribuer à t’aérer l’esprit…

Un bon bol d’air frais qui te remettra les idées en place, comme un plaquage haut de Jonah Lomu.

Laisse-moi te narrer sans plus de cérémonie le lieu qui m’a le plus émerveillé en Nouvelle-Zélande : le site de Castle Hill, dans le parc national d’Arthur’s Pass…

Mais qu’est-ce que vient foutre Drake dans cette histoire ?

A l’époque de ce road trip en Nouvelle-Zélande (pas si lointaine), cela fait déjà une dizaine de jours que je sillonne, avec mes deux compagnons de route, une partie de l’Île du sud néo-zélandaise. Notre but sur place est :

  • à la fois d’aller là où le vent nous mène,
  • mais aussi de trouver des mielleries néo-Z avec qui l’une de mes amies espère bosser une fois rentrée en France.

Pour faire simple : parfois on sait où aller, mais la plupart du temps, pas du tout. Et c’est évidemment cette deuxième partie qui est la plus jouissive.

Mais comme notre avion nous attend tout là-haut dans l’Île du Nord, à Auckland, une douzaine de jours plus tard, nous devons remonter vers le nord dans notre cher van. Le point le plus bas que nous ayons atteint fut Timaru et nous voguons désormais vers le parc national d’Arthur’s Pass. Bien plus au nord.

Près de 4h de route nous séparent de ce lieu, parait-il, incontournable de la Nouvelle-Zélande.

Malheureusement pour nous, c’est l’automne sur la terre maorie. Et cela fait 3 jours qu’il pleut :

  • nous sommes partis de Christchurch sous les gouttes,
  • nous n’avons vu Timaru que sous les nuages
  • et nous nous dirigeons à présent vers Arthur’s Pass dans un gris digne du Mordor.

3 jours que nous n’avons pas vu le soleil. Mais dans le van, alors que nous démarrons l’ascension d’une montagne dont je ne connais absolument pas le nom, la mauvaise humeur ne se fait absolument pas sentir. Au contraire : moi qui échappe à mon quotidien banal de rédacteur web, j’embrasse chaque nouvelle vallée néo-zélandaise.

Et alors que mon album de Drake tourne dans la camionnette et que nous dévalons le versent opposé de cette montagne, un miracle se produit…

Drake entonne « I got my eyes on you ! », quand soudain, au-dessus d’un lac de montagne, un écrin bleuté vient percer ces nuages gris qui nous paraissaient si épais !

Où dormir à Arthur's Pass ?
Le brouillard se dissipe !
Que faire à Arthur's Pass ?
Seuls au monde

Drake ne serait-il pas le Moïse de l’Île du Sud ?

Castle Hill vient à nous

Après une micro cure de vitamine D au bord de ce lac impromptu, nous continuons notre route à travers Arhtur’s Pass.

Si la route ne nous a offert que grisaille et Mordor, 3 jours durant, cette zone protégée de Nouvelle-Zélande nous impose de nous arrêter toutes les 2 minutes pour contempler la Nature. Et quand nous croyons avoir déjà atteint notre quota de merveilles de la nature, une colline verdoyante, ensoleillée et criblée de rochers, fait son apparition.

C’est alors que je me rappelle les paroles d’un Maori avec qui j’avais tenté une séance de Taï-Chi matinale dans notre camping de Christchurch. Voici l’échange que nous avions eu Caballero :

Moi : « Quel est l’endroit que tu préfères dans ton pays ? Le plus beau ? Celui qu’il faut que je voie absolument ? »

Lui : « Who the fuck are you ? »

Humilité, partage, générosité… Magnifique.

Après l’avoir menacé physiquement, ce dernier, contraint par la peur, m’avait compté l’existence d’une colline surplombée de rochers, comme tombés du ciel…

Ainsi, alors que nous apercevons cette merveille de la nature au loin, mon cher Maori apparaît alors dans le ciel. Tel Mufasa à Simba, dans le Roi Lion, j’entends sa voix résonner dans un écho divin :

« Who the fuck are you…you…you… »

Mon Maori ❤

Castle Hill en photos

Que visiter en Nouvelle-Zélande ?
Placement de produit Ray Ban.

La suite se passe de trop de commentaires et mérite avant tout des photos.

Laisse-moi néanmoins, cher Caballero, te dresser le portrait de Castle Hill :

  • L’endroit est situé à 700m d’altitude,
  • Dans la zone protégée de Kura Tawhiti,
  • Une partie de la cathédrale de Christchurch est faite à partir de roches provenant de Castle Hill,
  • La colline fut nommée « Castle Hill » en raison de la présence de ruines d’un château de pierres, que l’on peut trouver sur le lieu,
  • Il est aujourd’hui l’un des symboles de la Nouvelle-Zélande pour tous les touristes randonneurs,
  • A 12km de là, se situe un endroit très similaire : Flock Hill. Une vallée parsemée de pierres elle aussi, que l’on a notamment vu dans la scène de bataille finale du film Le Monde de Narnia : le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire Magique
Comment aller à Flock Hill ?
Arrivée sur les lieux, la colline enchantée se dresse au loin.
Où faire des randonnées en Nouvelle-Zélande ?
Pour la petite anecdote, ce bâton que je tiens, certainement en train de hurler « VOUS NE PASSEREZ PAS !! », je l’ai trouvé sur place. Il trône aujourd’hui fièrement dans mon salon à Marseille.
castle-hill-nz
Quelle est la météo en Nouvelle-Zélande ?
Le premier qui me trouve, en commentaire, gagne un t-shirt.
Où trouver les plus beaux paysages de Nouvelle-Zélande ?
I mean… Come on.
Comment aller à Christchurch ?
La perfection du panorama.
Que voir dans le Canterburry ?
Respire !
Quelle température fait-il en Nouvelle-Zélande ?
Alors, convaincu ?

 

Hâte de te lire Caballero.

A.

Nouvelle-Zélande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :